top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJean St-Onge

Les 3 chapeaux

Dernière mise à jour : 5 avr. 2023




Les compagnies opérantes et en particulier celles créées par actions nécessitent la distribution de tâches spécifiques pour lesquelles les individus doivent coordonner et assumer les responsabilités.

Les intentions sont ainsi d’assurer les opérations, la gouvernance et la pérennité de l’entreprise.


Lorsque ces tâches sont regroupées, nous y attribuons des rôles pour lesquels des individus responsables se voient offrir un chapeau. Pour les nommer :


Actionnaires – Administrateur.e – Dirigeant.e.


Les responsables


En général et en résumé :


L’actionnaire détient des actions de la société par actions, il investit, il est solidaire face aux pertes et il a des obligations face aux dettes. Il doit nommer les administrateurs durant les assemblées générales et il exerce les droits rattachés à ses actions.


L’administrateur.e est le représentant légal de la personne morale. Il crée l’environnement interne de la société à partir d'objectifs clairs. Il développe la stratégie de la société et il en est le gardien. Il trouve et implémente ainsi les ressources et les moyens pour atteindre les objectifs du conseil d’administration. Il convoque les assemblées générales, s’assure de remplir les obligations légales et fiscales de la société et il communique les résultats financiers aux actionnaires.


Le dirigeant.e est l’opérateur qui transforme la stratégie de la société en plan d’action. Il organise l’environnement corporatif pour que les individus puissent optimiser les opérations. Il concrétise ainsi l’atteinte de l’objectif dans le but de promouvoir la profitabilité de la société.


Ces 3 chapeaux ont des rôles et des responsabilités distincts par les aspects techniques, administratifs, légaux et financiers qui les composent. Ces différences sont parfois subtiles.


Mais surtout, ils sont distincts par les décisions qui doivent être assumées dans le cadre de leur exercice.


Au Québec, environ 95% de nos entreprises sont des PME ayant moins de 100 employés. Pour ces entreprises, il est très courant qu’un individu en autorité se voit l’obligation de porter plus d’un chapeau.


Ce n’est pas un problème en soi tant qu’une décision particulière nécessite la vigilance de porter qu’un seul chapeau.


Le chevauchement de ces rôles peut parfois créer des angles morts lors des prises de décision. C’est-à-dire que prendre une décision sous un chapeau peut parfois avoir un impact insoupçonné dans une autre sphère d’activité de l’entreprise.


Ex : Annuler un dîner avec un client important pour s’assurer que la ligne de production redémarre, alors que le client voulait parler de la baisse significative de satisfaction du service après-vente.


Porter un chapeau, c’est assumer le rôle que la société vous accorde. C’est aussi de prendre en charge les responsabilités dans son contexte et de saisir l’impact dans son ensemble.


Mais le vrai défi est de savoir danser avec les 3 chapeaux.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page